La lettre des cadres

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 21 avril 2016

Lettre des Cadres n°122

INAPTITUDE ET PROPOSITIONS DE RECLASSEMENT : QUAND DOIT iNTERVENIR L’AVIS DES DELEGUES DU PERSONNEL ?
LICENCIEMENT ECONOMIQUE : L’IMPORTANCE DU PERIMETRE D’APPRECIATION DES DIFFICULTES ECONOMIQUES
DANS QUELLE MESURE PEUT-ON UTILISER TWITTER A DES FINS PERSONNELLES AU TRAVAIL ?

vendredi 11 mars 2016

La lettre des Cadres n °121

  • LE RETRAIT D’UN VEHICULE DE FONCTION JUSTIFIE UNE PRISE D’ACTE DE LA RUPTURE
  • OBLIGATION DE SECURITE : LA RESPONSABILITE DE L’EMPLOYEUR N’EST PAS ATTENUEE PAR LE MANQUEMENT DU SALARIE
  • VOTRE MESSAGERIE PERSONNELLE EST PROTEGEE, MEME SI VOUS LA CONSULTEZ DEPUIS UN ORDINATEUR PROFESSIONNEL
vendredi 22 janvier 2016

Lettre des Cadres n°120 – décembre 2015 / janvier 2016

Que risque un salarié en cas de propos injurieux sur Facebook ?
•Mentir sur son précédent emploi peut justifier un licenciement pour faute grave
•Les élus du CHSCT peuvent être convoqués par mail
•Les nouveautés du congé de formation syndicale
•Comment doit s’apprécier la représentativité d’un syndicat pour désigner un DS central ?

vendredi 11 décembre 2015

Lettre des Cadres n°119 – novembre 2015

Vers un infléchissement de l’obligation de sécurité pesant sur l’employeur ?
•Le délégué syndical doit avoir recueilli au moins 10% des suffrages exprimés au premier tour des élections professionnelles
•Des captures d’écran sont recevables afin de prouver ses heures supplémentaires

vendredi 6 novembre 2015

La lettre des cadres n°118

•Les salariés aussi sont soumis à une obligation de sécurité
•Liberté d’expression et clause de discrétion
•Informez votre employeur de votre statut protecteur
•Elections professionnelles : halte aux irrégularités !
•En cas de violation du statut protecteur, l’indemnité est plafonnée à 30 mois

Brèves

Actualité CDC

mercredi 6 septembre 2017

L’exécutif prépare la feuille de route du nouveau patron de la Caisse des Dépôts, qui pourrait être désigné par le chef de l’Etat après les élections sénatoriales du 24 septembre et installé à son poste mi-octobre. L’ancien directeur Pierre-René Lemas assume en attendant son propre intérim depuis le 23 août. Le plan auquel Bercy, Matignon et l’Elysée mettent la touche finale consiste à aligner les intérêts de la CDC avec les priorités du quinquennat. La lettre de mission du futur patron devrait néanmoins comporter plusieurs volets : recentrer ses ressources sur le financement des territoires et les grands projets d’infrastructure d’intérêt général, poursuivre ses efforts pour mobiliser les fonds de la Banque européenne d’investissement et du plan Juncker, mettre à niveau une gouvernance jugée trop « baroque » et faire « maigrir le mammouth ».

Extrait du 03/09/2017 Le Journal du Dimanche