DREES

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) est une direction de l’administration centrale des ministères sanitaires et sociaux.

Elle agit sous la tutelle :

— du Ministère des finances et des comptes publics ;

— du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes ;

— du Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Mise en place par le décret du 30 novembre 1998, la Drees a une mission prioritaire : doter ses ministères de tutelle, les services déconcentrés ainsi que les établissements, organismes et agences gravitant dans leur orbite, d’une meilleure capacité d’observation, d’expertise et d’évaluation sur leur action et leur environnement.

La Drees fait partie du service statistique public : sa vocation est de fournir aux décideurs publics, aux citoyens, et aux responsables économiques et sociaux des informations fiables et des analyses sur les populations et les politiques sanitaires et sociales.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 9 septembre 2015

Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans ?

Faire garder son enfant de moins de trois ans coûte en moyenne 411 euros par mois. Après déduction des allocations et du crédit d’impôts, cette somme atteint 195 euros par mois pour le recours à une (...)

Brèves

Actualité CDC

mercredi 6 septembre 2017

L’exécutif prépare la feuille de route du nouveau patron de la Caisse des Dépôts, qui pourrait être désigné par le chef de l’Etat après les élections sénatoriales du 24 septembre et installé à son poste mi-octobre. L’ancien directeur Pierre-René Lemas assume en attendant son propre intérim depuis le 23 août. Le plan auquel Bercy, Matignon et l’Elysée mettent la touche finale consiste à aligner les intérêts de la CDC avec les priorités du quinquennat. La lettre de mission du futur patron devrait néanmoins comporter plusieurs volets : recentrer ses ressources sur le financement des territoires et les grands projets d’infrastructure d’intérêt général, poursuivre ses efforts pour mobiliser les fonds de la Banque européenne d’investissement et du plan Juncker, mettre à niveau une gouvernance jugée trop « baroque » et faire « maigrir le mammouth ».

Extrait du 03/09/2017 Le Journal du Dimanche